Le contenu

Dominique Pitoiset

Directeur artistique, metteur en scène, scénographe

Site internet de son agent Ifat Nesher pour l’Opéra.

Metteur en scène pour le théâtre et l’opéra, pédagogue, scénographe et acteur, Dominique Pitoiset est né en France, à Dijon. Après des études en Architecture, puis en Arts Plastiques à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Dijon, il rejoint la très réputée École Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg.

Dès sa sortie, en 1981, il devient l’assistant de Jean-Pierre Vincent à la Comédie-Française à Paris, puis en 1982 celui de Manfred Karge et Matthias Langhoff, anciens assistants de Bertolt Brecht, à la Comédie de Genève et au Théâtre National Populaire de Villeurbanne.

En 1983, il constitue l’association En attendant.

En 1988, il rencontre l’actrice suisse Nadia Fabrizio, avec laquelle il fonde La Compagnie Pitoiset.
Création de Le Pélican de August Strindberg au Théâtre de Poche de Genève.

Se succèdent alors de nombreuses mises en scène et scénographies remarquées par la critique nationale et les professionnels pour leurs qualités dramaturgiques et esthétiques.

  • Le misanthrope de MolièreCDN de Bourgogne et tournée
  • Timon d’Athènes de ShakespeareThéâtre de l’Athénée Louis Jouvet Paris et tournée
  • L’Urfaust de GoetheThéâtre de l’Athénée Louis Jouvet Paris et tournée
  • Oblomov de GontcharovThéâtre Vidy Lausanne + MC 93 Bobigny et tournée
  • La dispute de MarivauxThéâtre National de Bretagne et Tournée
  • La nuit juste avant les forêts de KoltèsThéâtre national Dijon Bourgogne
  • Les brigands de SchillerThéâtre de la Ville Paris et Tournée
  • Le réformateur de Thomas BernhardThéâtre national Dijon Bourgogne
  • Le procès de KafkaFestival d’Avignon + Théâtre de la Ville Paris et tournée

En 1993, il obtient le Prix de la Villa Médicis hors les murs pour sa réalisation de l’Urfaust de Goethe et séjourne une année en Italie, en partie aux côtés de Luca Ronconi et Giorgio Strehler.

En 1994, son adaptation du roman de Gontcharov, Oblomov, au Théâtre Vidy-Lausanne et à la MC93 de Bobigny lui vaut le grand prix du syndicat de la critique dramatique. 

Sa mise en scène du Procès de Kafka au Festival d’Avignon 1995 lui assure une reconnaissance internationale.

Il est nommé directeur du Théâtre National Dijon-Bourgogne en 1996, fusion du Centre Dramatique National de Bourgogne, du Festival Théâtre en Mai-Rencontres internationales de jeunes metteurs en scènes qu’il a créé et de La Compagnie Pitoiset qu’il dirige.

En 1997, la Ministre de la Culture, Catherine Trautmann, lui remet les insignes de « Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres ».

En 1999 ses deux réalisations, Don Giovanni de Mozart et Falstaff de Verdi à l’Opéra National de Paris sont remarquées par le milieu international de l’Art Lyrique.

En 2000 Il est nommé directeur du Théâtre National de Chaillot à Paris avant qu’un changement ministériel n’invalide cette nomination. Il fonde alors la société Actes Premiers et quitte la France pour l’Italie où il enseigne la dramaturgie et la scénographie à l’Institut Universitaire d’Architecture de Venise (IUAV).

Il enseigne également à l’École d’Art Dramatique Paolo Grassi de Milan, ainsi qu’à l’École du Teatro Stabile de Turin dont il devient metteur en scène associé.

Il travaille également à Parme pour le Festival Verdi et le Teatro Due. Il réalise sa fameuse tétralogie Shakespearienne : Otello/ Macbeth/ La Tempête/ Peines d’amour perdues.
Cette dernière mise en scène le voit désigné par le prix Ubu au titre de la meilleure mise en scène théâtrale de l’année 2004 en Italie.

Il entre à l’Agence Lyrique internationale Canvas de Bologne avant de revenir en France en 2004 où il prend la direction du Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine au sein duquel il créé et dirige l’École Supérieure de théâtre de Bordeaux en Aquitaine à partir de 2007. Il créé alors : 

  • Tartuffe de Molière pour le Théâtre de Carouge à Genève.
  • La peau de chagrin de Balzac (TnBA).
  • Albert et la bombe d’après Einstein (TnBA et Théâtre National de Porto).
  • Sauterelles de Biljana Srbjanovic (TnBA et Théâtre de la Ville-Paris).
  • Le soleil ni la mort ne peuvent se regarder en face de Wajdi Mouawad pour la Schaubühne de Berlin.
  • Merlin de Tankred Dorst (TnBA).
  • Le maître des Marionnettes pour le Théâtre National des marionnettes sur l’eau du Vietnam à Hanoï.
  • Le songe d’une nuit d’été de Shakespeare pour le Théâtre de Pina Bausch à Wuppertal.
  • Cyrano von Bergerac en version Allemande pour le Schauspielhaus de Hambourg.
  • Les deux premiers volets du triptyque Nord-Américain : Qui a peur de Virginia Woolf de Edvard Albee et Mort d’un commis voyageur de Arthur Miller (TnBA).

En 2013, après dix années au bilan positif à la tête de ce théâtre, il renonce à se présenter pour un nouveau mandat et décide, toujours en accord avec sa compagne Nadia Fabrizio, de réfléchir à de nouvelles perspectives à donner à son parcours artistique.

En 2014, après une tournée de cent quatre-vingt-dix dates en France et à l’étranger, sa mise en scène de Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand, avec Philippe Torreton dans le rôle-titre, rencontre un très grand succès au Théâtre National de l’Odéon à Paris où le spectacle est présenté quarante-quatre fois à guichet fermé, avant de terminer son long voyage à Dijon, pour trois soirées exceptionnelles dans sa ville natale. Ce spectacle reçoit le Molière du meilleur acteur ainsi que le prix Beaumarchais et le prix de la Critique.

La Compagnie Pitoiset s’installe à Dijon où elle bénéficie depuis lors d’une convention avec la Ville à parité avec le Ministère de la Culture.

Dominique Pitoiset est élevé au rang d’ « Officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres « .

 Il a également créé durant ces dernières années plusieurs mises en scènes lyrique dont il signe également la scénographie:

  • Les noces de Figaro de Mozart à l’Opéra de Lausanne.
  • L’isola disabitata de Haydn à l’Opéra National de Paris.
  • Didon et Enée de Purcell à l’Opéra National de Paris.
  • Orphée et Eurydice de Gluck à l’Opéra National de Paris.
  • The turn of the screw de Britten à l’Opéra National de Bordeaux.
  • La bohème de Puccini à l’Opéra du Capitole à Toulouse.
  • Salomé de Strauss à l’Opéra National de Bordeaux.

Il enseigne désormais régulièrement la scénographie à l’Academy of Fine Arts of Dresden en Allemagne après avoir enseigné la mise en scène dans la section du BAT de la fameuse école Ernst Busch de Berlin.

Dominique Pitoiset est Artiste Associé de Bonlieu – Scène Nationale d’Annecy où il a créé, à l’automne 2014, le troisième volet de son triptyque Nord-Américain, le chef d’œuvre de l’auteur Tracy Letts, August:Osage county, pièce qui lui a valu le Prix Pulitzer en 2008, avant de partir pour une importante tournée nationale et internationale en France, en Belgique et au Luxembourg.

Il a mis en scène et réalisé la scénographie, pour l’Opéra National de Paris, de Cosi Fan Tutte de Mozart au début de l’année 2015.

L’automne 2015 a été consacré à la réalisation d’un dyptique « Théâtre et neurologie » en relation avec les Hôpitaux Universitaires de Genève :

    • L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau de Michaël Nyman.
    • Le syndrome d’Alice d’après les écrits de Oliver Sacks.

En 2016, il devient titulaire de la chaire de Scénographie et Dramaturgie de l’Accademia di Belle Arti di Venezia où il met en place un projet européen d’échanges des savoirs et de formations supérieures.

L’année 2016 est également marquée par la mise en scène de Manon Lescaut de Puccini pour le Théâtre National de Croatie à Zagreb dont il signe la scénographie et la mise en scène mais aussi la reprise de Cyrano de Bergerac avec Philippe Torreton qui termine sa longue exploitation après deux cent cinquante-trois représentations au Théâtre de la porte Saint Martin à Paris.

Au cours de la saison 2016-2017, Dominique Pitoiset met en scène La résistible ascension de Arturo Ui de Bertolt Brecht pour une tournée de plus de quatre-vingt dates ainsi qu’un dyptique consacré au Songe d’une nuit d’été

  • dans la version théâtrale de Shakespeare avec les élèves de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT) de Lyon
  • dans la version lyrique de Benjamin Britten avec les élèves chanteurs et l’orchestre du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon.

L’automne 2017 est marqué par la création de Le livre de ma mère d’après le texte d’Albert Cohen, avec Patrick Timsit, spectacle créé à Bonlieu Scène nationale Annecy et en tournée en France et au Théâtre de l’Atelier à Paris, ainsi que par la reprise de sa mise en scène de Falstaff de Verdi à l’Opéra de Paris. 

En 2018 il met en scène l’actrice Nadia Fabrizio dans le texte A Love Suprême que l’auteur Xavier Durringer a écrit pour elle.

Il prépare la réalisation en 2019 du nouveau chef d’oeuvre de l’auteur nord américain Tracy Letts, Linda vista en tournée en France et à l’étranger sur la saison 2019-2020.